Algérie : l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal lui aussi écroué

Au lendemain de l’incarcération d’Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal, autre ancien Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, a été placé peu avant 15h sous mandat de dépôt par un juge d’instruction de la Cour suprême, dans le cadre de vastes enquêtes sur des soupçons de corruption et de dilapidation de biens publics.

Au lendemain de l’incarcération d’Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal, autre ancien Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, a été placé peu avant 15h sous mandat de dépôt par un juge d’instruction de la Cour suprême, dans le cadre de vastes enquêtes sur des soupçons de corruption et de dilapidation de biens publics.

Deuxième sensation en Algérie après le placement en détention provisoire, mercredi 12 juin,de l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia. L’autre ex-chef de gouvernement Abdelmalek Sellal, 70 ans, a été placé jeudi sous mandat de dépôt par un juge d’instruction de la Cour suprême.

Arrivé dans la matinée au siège de cette institution, Sellal a été longuement auditionné par le magistrat, qui a ordonné sa mise en détention provisoire dans le cadre d’enquêtes sur des soupçons de corruption, de dilapidation de biens publics, d’abus de fonction et d’octroi d’indus privilèges. Annoncée prématurément par certains médias alors que l’intéressé se trouvait encore dans le bureau du juge, la décision a été confirmée à Jeune Afrique peu avant 15h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici