Affaire Téliko : Birahim Seck demande au chef de l’Etat d’arrêter la procédure

Le Coordonnateur national du forum civil a déclaré ce vendredi 2 octobre que la convocation du juge Souleymane Téliko est une stratégie de déstabilisation de la magistrature. Birahim Seck demande au chef de l’Etat d’arrêter cette procédure.  

Birahim Seck se veut clair. Il y a une volonté affichée de la part de l’Etat du Sénégal de museler la justice. “Que tout un système veuille s’attaquer pour des raisons qui n’existent pas à une association de magistrats. Et ça participe à un bâillonnement, à une volonté de museler la justice. C’est la raison pour laquelle nous, organisation de la société civile, nous nous sommes organisés pour apporter notre soutien à l’Union des magistrats sénégalais pour les encourager à continuer le combat pour l’indépendance de la justice parce que la justice est rendue au nom du peuple“, a-t- notamment déclaré sur Rfm.

Chef de l’Etat interpelé 

Le Forum civil interpelle “au plus haut niveau” le président de la République pour “qu’il agisse et demande solennellement à son ministre de la Justice mais également à tous les magistrats qui sont impliqués dans cette affaire d’arrêter immédiatement la machine pour brocarder Souleymane Téliko, la justice sénégalaise et le système judiciaire du Sénégal“.

Indépendance de la justice 

Très en verve, M. Seck a dénoncé la volonté du gouvernement de vouloir “torpiller, bâillonner, museler la justice sénégalaise à travers l’Union des magistrats sénégalais“.  Et dire que tout ce que veut le Forum civil, c’est l’indépendance de la justice, l’autonomie de la justice et une justice sereine qui est rendue au nom de la justice sénégalaise.