Affaire Sweet Beautygrosse révélation sur le bureau du Doyen des juges filmé

172
Single Post


Single Post
Affaire Sweet Beauty : grosse révélation sur le bureau du Doyen des juges filmé
Ndèye Khady Ndiaye, la patronne de Sweet Beauty, le salon de massage où Ousmane Sonko aurait v**lé et menacé de m**t Adji Sarr, a déposé une plainte à la suite de la publication d’une vidéo prise dans le bureau du Doyen des juges lors de sa confrontation avec l’accusatrice du leader de Pastef.

Elle vise cette dernière ainsi que Hélène Françoise Gaye. Elle accuse la première d’avoir pris les images et la seconde de les avoir diffusées sur les réseaux sociaux.

Dans le cadre du traitement de ce dossier, Ndèye Khady Ndiaye a été entendue par la division de la cybercriminalité de la police. Adji Sarr et Hélène Françoise Gaye devraient suivre.

Mais pour l’avocate de la masseuse, Me El Hadji Diouf, sa cliente ne doit pas être convoquée pour cette histoire qui en réalité, selon lui, «est du toc», de la «manipulation», de la «diversion».

«Qui ose prendre son téléphone et filmer au moment de la confrontation ? Ces gens doivent arrêter de nous distraire, a tonné le conseil de Adji Sarr dans les colonnes de Les Echos de ce lundi. Il ne faut pas prendre les Sénégalais pour des demeurés. Ils veulent nous détourner de l’essentiel.»

Me El Hadji Diouf a révélé au journal que les images ont été prises «au moment de la pause». «Il n’y avait que Adji Sarr, Ndèye Khady Ndiaye et le mari de cette dernière et chacune a pris l’autre en photo et c’est tout !, a-t-il ajouté. Peut-être que c’est (la vidéo) de Ndèye Khady Ndiaye qui a été mise sur le net. Mais vous ne verrez nulle part le juge et nulle part les avocats.»

Me El Hadji Diouf croit savoir que les avocats de la patronne de Sweet Beauty veulent à travers leur plainte s’écarter de l’essentiel qui est, signale-t-il, les accusations de v**l et menaces de m**t contre Ousmane Sonko.



Source link