Affaire Petrotim – Pape Alé Niang : « En fin de compte, on assiste à une opération …

Pape Alé Niang, dans sa chronique du mercredi 19 juin, a débuté ses propos par des conseils. Qu’il prodigue aux Sénégalais à qui il demande de mettre en avant l’intérêt du pays…

Revenu sur la conférence de presse du Procureur Serigne Bassirou Guèye qui a été saisi par ses supérieurs pour ouvrir une enquête, il dira : « Tous les Sénégalais en ont ri, parce qu’ils ont dit qu’ils ont eu la confirmation (Ndlr : à travers cette sortie du procureur) que le Gouvernement n’a pas l’intention de les éclairer sur cette affaire… » Pour Pape Alé Niang, un problème ne saurait en régler un autre car, « la justice, en elle-même, constitue un problème… » Et cette sortie du Procureur ne fait que confirmer cette crainte des Sénégalais.

« Plus grave dans cette affaire, à les entendre parler, on sent que ce qui les intéressent vraiment, ce ne sont pas les blocs qu’ils ont remis à Frank Timis, mais plutôt le rapport (de l’Ofnac)…« , soit d’où proviendrait la fuite. « En fin de compte, on assiste à une opération de blanchiment de Aliou Sall…« , dit-il, peignant une tentative de divertissement de la part des autorités.

Le journaliste, largement revenu sur le rapport de l’IGE et ses « gravités », se demande si, concernant la corruption, le crime économique, on doit parler de secret d’Etat.

Ecoutez !