Affaire Diop Khass : Tout ce qu’il faut savoir dans cette histoire aux allures de chantage

Le contentieux opposant le très célèbre tradipraticien Abdoulaye Diop Khass à la dame Adama Arlette Ba a résonnée comme un tonneau vide dans la presse ce jeudi 03 décembre 2020. Au regard du dénouement de cette histoire, les informations relayées par une certaines presse ont trahi la réalité des faits.

La plainte déposée par la dame et qui, par ailleurs a fait l’objet d’une procédure d’enquête a été diversement interprétée. En réalité, nous avons fait face à une situation où la coupable a bien voulu se victimisée face à l’opinion nationale.

Que savons nous réellement de cette affaire de plainte contre Abdoulaye Diop Khass ?

La nommée Adama Arlette Ba, sénégalaise vivant en Espagne, s’était rapprochée d’Abdoulaye Diop Khass pour acheter une villa appartenant au marabout guérisseur pour un montant de 50 millions.

Etant donné qu’elle ne pouvait pas payer cette somme d’un coup, elle s’engage devant un notaire (voir photos) à faire une avance de 08 millions plus son véhicule estimé à 7 millions. Un engagement qu’elle devra honorer dans une durée bien précise. Ainsi, les deux parties sont tombées d’accord.

De retour d’Espagne, elle décide de renoncer à l’achat de la villa parce malade. C’est suite à cela, qu’elle qu’elle a manifesté son désire de reprendre son avance déjà remise à Diop Khass au motif de repartir se soigner et respecter ses rendez-vous médicaux.

Par malheur, elle décida de porter presse l’affaire l’opposant à Diop Khass avant de porter plainte pour que le marabout la rembourse la sommes qui a été remise au tradipraticien en guise d’avance pour l’acquisition de l’immeuble.

Ce qu’elle fera et l’affaire connaitra malheureusement une tournure médiatique déplorable. Face aux enquêteurs Abdoulaye Diop Khass mettra en branle ses actes notariats et le commissaire de Yeumbeul qui avait hérité de l’affaire classera le dossier sans suite.

Il s’agissait en réalité d’une affaire purement commerciale qui opposait le marabout Abdoulaye Diop et la dame Adama Arlette Ba qui avait déjà jouit de la maison. Consciente de ses erreurs, la dame fera recours au règlement à l’amiable.

Vu son état de santé, Abdoulaye Diop Khass qui ne savait pas encore que cette affaire allait être portée à la presse et en justice avait accepté de remettre à Adama Arlette Ba une somme de 5 millions (voir vidéo) en guise de remboursement même si rien ne l’obligeait à le faire, pour que celle-ci aille se soigner en Europe.