Affaire de la s*****e : en colère, Karim Benzema dénonce « une mascarade »

Lundi 9 décembre, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi du clan de Karim Benzema, qui contestait la loyauté de l’enquête dans l’affaire de la s*****e de Mathieu Valbuena. Mécontent du verdict, le footballeur s’est saisi de son compte Twitter afin de réagir.

Karim Benzema ne compte pas se laisser faire même s’il a épuisé tous les recours. Lundi 9 décembre, la Cour de cassation a rendu son verdict dans l’affaire du chantage sur la s*****e de Mathieu Valbuena et a décidé de valider l’enquête policière dont l’attaquant star du Real Madrid contestait les méthodes. Mis en examen en 2015 pour« complicité de tentative de chantage » et« participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit », le footballeur n’a pas manqué de réagir sur son compte Twitter, d’autant plus que désormais, cette décision ouvre la porte à un éventuel procès.

« La mascarade continue ! Alors rendez-vous au tribunal si tribunal il y a !« , a ainsi lancé Karim Benzema sur Twitter, et d’ajouter : « D’ici là, la vie continue profitez-en« . Désormais, le juge d’instruction va renvoyer l’affaire devant le tribunal correctionnel de Versailles afin que l’affaire y soit jugée. « S’il doit être renvoyé, il ira se défendre devant les juges, a réagi Patrice Spinosi, l’avocat du joueur du Real Madrid, dans des propos rapportés par L’Equipe.Il ne craint absolument rien car il n’y a rien contre lui« .

Karim Benzema @Benzema

La mascarade continue ! Alors rdv au tribunal si tribunal il y a ! D’ici là, la vie continue profitez-en #Enjoy #BeStrong #AlwaysProud 33,1 k 20:51 – 9 déc. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité 10,5 k personnes parlent à ce sujet

Pour rappel, les avocats de l’attaquant-star du Real Madrid accusaient les enquêteurs d’avoir utilisé des stratagèmes abusifs, dont des agissements sous couverture du policier infiltré ayant servi d’intermédiaire entre le milieu de terrain de l’Olympiakos et les maîtres-chanteurs présumés. Selon les défenseurs du joueur merengue, l’officier aurait incité les protagonistes, dont Youness Houass, à demander de l’argent en échange de la vidéo. Mais selon la justice, « aucune atteinte au principe de loyauté de la preuve »n’a été commise par les enquêteurs. La Cour de cassation a ajouté que « toute méthode d’investigation qui contribuerait à provoquer la commission de l’infraction est proscrite, le stratagème ainsi employé étant alors de nature à entraîner la nullité des actes de procédure. En dehors de cette hypothèse,le recours, par les autorités publiques, à un stratagème tendant à la constatation d’une infraction ou l’identification de ses auteurs ne constitue pas, en soi, une atteinte au principe de loyauté de la preuve. » Une affaire qui pourrait être désormais discutée dans un tribunal, où une confrontation pourrait avoir lieu entre Karim Benzema et Mathieu Valbuena.