Affaire de la disparition des pêcheurs : Greenpeace « corrige » …

0

Etant surpris par la réaction de la nouvelle ministre senegalaise des pêches et de l’économie maritime, Aminta Mbengue Ndiaye, sur la question des pêcheurs en mer, Greenpeace donne sa contribution.

Pour expliquer la disparition des pêcheurs sénégalais en mer, le ministre Aminata Mbengue Ndiaye convoque la thèse qui stipule que « certains pécheurs ne prennent pas en compte les mesures de sécurité établies ». Greenpeace, « corrige » et déclare que les responsabilités sont partagées sur cette affaire car même si les pêcheurs ont un très grand rôle à jouer pour pallier aux disparitions de pirogue en mer, « c’est à l’Etat de mettre en place les conditions nécessaires pour assurer la sécurité des pêcheurs en mer. L’éloignement des zones de pêches causé par la raréfaction de la ressource et un mauvais système de gestion des pêches, est l’une des principales causes à l’origine de ces tragédies. Les lenteurs et les dysfonctionnements dans la prise en charge des accidents en mer, reste aussi des facteurs importants dans la recrudescence de la disparition des pêcheurs », déclare-t-il. Pour Greenpeace, si les pêcheurs sont contraints d’aller très loin en mer en risquant leurs vie pour attraper le poisson qui devient de plus en plus rare, c’est « à cause des politiques de pêche inadaptées, de la surpêche et des mauvaises pratiques de pêche ».

Laisser un commentaire