Affaire Cité Tobago : Macky Sall se heurte au véto de l’Armée


Malgré une cérémonie de réparation des préjudices subis et de remise de titres de propriété organisée en grandes pompes au palais de la République à la veille de la présidentielle 2019, ce n’est pas demain la veille, rapporte le quotidien L’Exclusif, que les victimes des démolitions de la Cité Tobago jouiront de leurs nouvelles parcelles à côté de l’aéroport Senghor de Dakar.

Après avoir couvert le chef de l’État de toutes sortes d’éloges, grande fut leur surprise de s’être vus opposer une fin de non-recevoir quand ils ont voulu entrer en possession de leurs biens. Au banc des accusés, le journal cite l’armée, relayée par la Dirpa, qui martèle à l’envi que le site qui leur est cédé est une zone militaire qui ne saurait faire l’objet de transaction ou d’aliénation.