Affaire Boy Djinné : Le personnel de garde du Camp pénal mis aux arrêts

222

L’enquête interne ouverte pour connaître les circonstances dans lesquelles Boy Djiné s’est “auto-accordé la liberté provisoire”, avance à grands pas.

Les éléments de l’administration pénitentiaire, de garde au moment de son évasion, sont mis aux arrêts, renseigne les Echos. Une sanction administrative qui entre dans la volonté de faire toute la lumière sur cette affaire qui met en jeu la crédibilité de l’administration et de la justice sénégalaise.