Affaire Bougazelli : Libération dézingue Me Hadji Diouf

Dans les colonnes de Les Échos hier, jeudi 9 avril, Me El Hadji Diouf affirmait que Seydina Fall Bougazelli, en prison pour une affaire de faux billets de banque et dont il assure la défense, n’a jamais introduit une demande de liberté provisoire et que, par conséquent, il n’a jamais essuyé de refus.
L’avocat faisait cette sortie pour balayer une information de Libération. D’autant que, avançait la robe noire, Bougazelli n’a pas été entendu au fond par le juge en charge du dossier, condition sine qua non, martelait-il, pour introduire une demande de liberté provisoire.
Libération, qui a donné la nouvelle en question, est revenu à la charge dans son édition de ce matin, vendredi 10 avril, pour persister et signer : « Seydina Fall a bel et bien déposé une demande de liberté dans ce sens (et celle-ci) a été rejetée. »
Se voulant plus précis, le journal Libération ajoute : « Et pour l’information de Me El Hadji Diouf, la requête émane de son confrère Me Ciré Clédor Ly qui assure aussi la défense de l’ancien député tout comme Me Seydou Diagne. »