Affaire Aliou Sall : El Hadji Kassé persiste et assume …

Apres sa sortie discordante sur les  250 000 dollars touchés par Aliou Sall de la part du sulfureux Franck Timis à TV5, le ministre-conseiller, en charge de la communication du Palais assume totalement ses propos à Rfi, repris par L’As.

El Hadji Kassé précise qu’il n’a pas parlé pour Macky Sall.

« Les versements d’argent de Timis Corporation à Agritrans n’engagent nullement la présidence de la République », maintient-il.

Les propos tenus par le ministre-conseiller du Président Macky Sall lui ont valu des tirs groupés venant de son propre camp.

D’abord, le Dg du Soleil, Yakham Mbaye, membre du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (Sen/Apr), a démenti cette démarche. ‘’Ce qu’a dit El Hadj Kassé n’est pas conforme à la réalité. Ce qu’il a dit est faux et c’est une trahison à l’insu du président de la République. Macky Sall n’est pas au courant de cette sortie médiatique. Et c’est maintenant qu’on voit des conseillers du Président parler à tout bout de champ ».

Aussi exige-t-il que le Procureur le convoque pour qu’il apporte son témoignage dans cette affaire.

Aussitôt après, le pôle de communication est entré dans la danse, soutenant El Hadj Kassé, qui se serait trompé de bonne foi. Même s’il a charge de rectifier le tir.

« El H Hamidou Kassé défend le camarade Aliou Sall et défend la politique du gouvernement, comme il a l’habitude de le faire. Maintenant, il a parlé de son niveau d’information. Il peut se tromper de bonne foi », a soutenu Pape Mahawa Diouf.

Pendant ce temps, Ousmane Sonko, face aux journalistes, dit n’avoir accordé aucun crédit à ce « mensonge d’Etat » en quête de cohérence.