Affaire Adji Sarr vs Sonko : Les députés de YAW mènent la bataille…

179
Affaire Adji Sarr vs Sonko : Les députés de YAW mènent la bataille…


Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi a fait face à la presse, ce vendredi, pour réitérer son soutien indéfectible au Président Ousmane Sonko. Ces députés de l’opposition estiment que le leader du Pastef est « victime d’un complot d’État ; d’un acharnement judiciaire et d’une instrumentalisation de la procédure pénale pour l’écarter de la liste des candidats de l’élection présidentielle de 2024 ».

PUBLICITÉ

Les regrets

Ils condamnent ainsi « l’ordonnance de renvoi décidée par le juge d’instruction, alors que l’extrême fragilité des accusations militait en faveur d’un non-lieu ». Face à ce que ces parlementaires jugent comme étant une forfaiture, ces députés affirment avoir eux aussi « déjà creusé leur tombe« .

La résistance

« Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi résistera par tous les moyens à la volonté dictatoriale de Macky Sall et de ses larbins« , soutiennent-ils, dans une déclaration de de l’honorable Rokhy Issa.

3e mandat?

Ces députés de l’opposition ont affirmé que le président Macky Sall aurait pour ambition la « liquidation politique des candidats sérieux de l’opposition ». Ceci, en vue de briguer « un troisième mandat« . « Nous allons résister face au monstre« , ont déclaré les députés membres du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi.

Comme l’avait assuré Ousmane Sonko lors de son meeting du dimanche 22 janvier, ces parlementaires promettent eux aussi d’engager le combat pour, disent-ils, faire face à « l’arbitraire et à l’oppression exercés par le régime de Macky Sall« ,  notamment sur le maire de Ziguinchor. 

Trop d’injustice…

« Le président Ousmane Sonko subit, depuis trop longtemps, des actes de persécution judiciaire et administrative qui sont certainement pilotés depuis le palais présidentiel. En effet, la folle machination judiciaire qui a privé Karim Wade et Khalifa Ababacar Sall de leurs droits d’éligibilité s’est emballée à nouveau pour broyer de l’opposant et faire d’Ousmane Sonko sa prochaine victime sacrificielle sur l’autel de la nouvelle religion d’État : le présidentialisme illimité de Macky Sall au mépris de la Constitution, du droit à un procès équitable et des libertés fondamentales des citoyens« , pestent-ils.

 

#AdjiSonko #DéputésYawCombat #SweetBeauté