Adama Gaye après sa libération: « j’ai un peu honte… »

Le journaliste Adama Gaye vient d’être  finalement libéré après son arrestation pour le délit  d’offense au chef de l’Etat. Dès sa sortie de prison, il s’est prononcé sur ceux qui l’ont soutenu. Il n’a pas manqué de dénoncer son arrestation qu’il juge sans fondement. 

Remerciements

« Le premier sentiment, c’est humilité,  remerciements à Dieu, à toutes celles et tout ceux, qui pour cette  arrestation illégale n’ont pas ménagé aucun effort  pour exprimer leur soutien à ce qui me semble être une  cause légitime », a déclaré Adama Gueye d’emblée.

« Vous comprendrez parfaitement, qu’en sortant à l’instant de prison, j’observe une période de silence parce que je dois me concerter avec peut être les membres de ma famille, avec les dignitaires, qui ont agit pour que ce qui est une issue heureuse devienne une réalité. En ce moment précis, permettez seulement que je savoure cette liberté que je n’aurais jamais du perdre », rajoute-t-il.

Arrestation arbitraire

Revenant sur les motifs de son arrestation, le journaliste a exprimé sa frustration  dénonçant un manquement  au devoir d’impartialité  de la justice  sénégalaise, qui aurait agi pour des intérêts politiques

« Les écrits qui sont à l’origine de mon arrestation ne sont pas une cause pour arrêter un individu. Et aussi bien la constitution sénégalaise que l’histoire du Sénégal sont suffisamment solides pour empêcher qu’un individu soit privé  de sa liberté sur des considérations, qui m’ont permis de voir l’aveuglement d’une justice, qui a agit dans la précipitation, dans l’illégalité et dans le cafouillage. En réalité, j’ai un peu honte pour la mémoire institutionnelle de mon pays le Sénégal. »