Accusé de blanchiment d’argent par Madiambal et Mimi Touré

Une querelle de clochers dira-t-on à l’entame de ce qui ressemble au final à une guerre des tranchées où Aminata Touré et le journaliste Madiambal Diagne mettent le pied à l’étrier de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye pour une rondelette somme de 250 millions de FCFA qu’ils accusent ce dernier d’avoir blanchi, et qui appartiendrait à l’ancien président Tchadien, Hissein Habré. Le débat fait rage mais des zones d’ombre subsistent dans cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets.
Au beau milieu d’un landerneau politique en pleine ébullition où Abdoul Mbaye joue la star sur un podium où on tire sur tout ce qui ressemble à du pétrole, une autre tempête et pas des moindres d’ailleurs est venue rattraper l’ancien Premier ministre de Macky et fils d’un haut magistrat de la place. Madiambal Diagne accuserait Abdoul Mbaye d’avoir blanchi les malles d’argent emportées par le dictateur Hissein Habré, pendant sa fuite du Tchad. » Abdoul Mbaye était le banquier, Directeur général de la Compagnie bancaire de l’Afrique de l’Ouest (Cbao), qui gérait directement les comptes bancaires du sinistre Hissein Habré. »Et à la suite de Madiambal Diagne,l’ancien Premier ministre Aminata Touré a livré sa part d’accusation elle aussi en rappelant ce haut fait d’armes. « Abdoul Mbaye s’est fendu d’un «tweet» pour dire que les sommes déposées par Hissein Habré à la Cbao, ne dépassaient pas 250 millions de francs Cfa. Un gros mensonge ! Nous le mettons au défi, car nous détenons des copies de «bons au porteur» sur les comptes de Hissein Habré, portant sur plusieurs milliards de francs Cfa au nom de Abdoul Mbaye ». Et par le biais d’une lettre publique adressée par Abdoul Mbaye à Macky Sall,l’actuelle président du Conseil économique social et environnemental(Cese) se demandait au final à quel Abdoul Mbaye se fier ? Question pour question: que l’ancien banquier Abdoul Mbaye édifie les dizaines de milliers de victimes de Hissein Habré qui demandent réparation sur ce qu’il est advenu des milliards que le dictateur tchadien lui a confiés». En effet l’ancien directeur général de la Banque internationale (Biao) de se confondre «Où sont les milliards ? Hissein Habré a ouvert un compte de 250 millions Fcfa en 1994 à la CBAO. Le peuple du Sénégal n’y a rien perdu. J’assume. BP a versé 140 milliards Fcfa au courtier Franck Timis, qui employait Aliou Sall, perdus par le Peuple Sénégalais. Qui assume ?».Et c’est au beau milieu de cet imbroglio financier que le journal Libération a révélé des chiffres effarants qui contredisent virtuellement l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye. Les montants allant de 875 millions,721 millions et 100 millions de FCFA. A la limite, la question est de se demander qui a raison ou qui a tort dans cette affaire burlesque !