805 kg de c******e saisisL’OCRTIS fouille la maison des épouses, nouvelles révélations sur le cerveau du cartel

569
Single Post


Single Post
805 kg de c******e saisis : L’OCRTIS fouille la maison des épouses, nouvelles révélations sur le cerveau du cartel
L’enquête se poursuit. L’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) aux trousses des acteurs du cartel, après la saisie de 805 kg de c******e au large de Dakar, par la marine nationale, a effectué une série de perquisitions dans deux domiciles.

D’après L’Obs, qui donne l’information, c’est d’abord le domicile de la 3e épouse sénégalaise du cerveau présumé, A. S. Faye, du cartel de narcotrafiquants ayant des ramifications en Amérique latine, qui a été visité. Le journal rappelle que la maîtresse des lieux a été déjà interpellée pour les besoins de l’enquête dès le lendemain de l’arraisonnement du chalutier gambien immatriculé 06724234 à l’enseigne « Mansini Sonko Faye ».

Une interpellation qui n’a pas été suivie d’arrestation.

Sur instruction du procureur de la République, les éléments opérationnels de l’OCRTIS ont aussi débarqué au domicile du commandant du navire, S. D. Narh. De nationalité ghanéenne, ce dernier s’était établi à Dakar depuis plusieurs années. Rappeler qu’au moment où le cerveau présumé est activement recherché, Narh fait partie, lui, des membres de l’équipage interpellés. D’ailleurs, la perquisition a eu lieu en sa présence.

Conjointement à cette série de perquisitions, signale le journal, les hommes du commissaire Sène de l’OCRTIS, après la synergie d’actions avec leurs collègues de la Gambie et Interpol, ont aussi activé l’Agence policière anti-d****e dans le cadre de la traque contre le cerveau présumé. Ce, compte tenu de la sensibilité de la question puisque souligne L’Obs, ce dernier est non seulement plein aux as mais aussi très influent dans son pays : « L’une de ses épouses est une haute autorité du milieu judiciaire gambien ».