800 morts de parents inconnus enterrés entre 2012 et 2019

« De 2012 à nos jours, nous avons inhumé 800 corps inconnus. Les cadavres inconnus sont le plus souvent des malades mentaux, des accidentés admis vivants au niveau des hôpitaux, par le biais des sapeurs-pompiers, qui y meurent par la suite. Évacués avec leurs pièces d’identité, parfois sans, ils sont déclarés inconnus par les responsables des morgues si aucun membre de leurs familles ne se présente durant le temps légal de la conservation des restes mortels. Passé ce délai, une procédure juridique est lancée pour les fins d’inhumation », révèle le président de l’Association pour la solidarité et la perfection (Asp), Oustaz Mouhamed Guèye, dans un entretien accordé au quotidien Enquête.