5 remèdes de grand-mère avec du gingembre

Comme son cousin le curcuma, le gingembre est originaire d’Asie où l’on utilise souvent sa racine afin de donner une saveur piquante aux plats traditionnels. Mais cette épice stimulante possède aussi de nombreuses vertus santé. Zoom sur les remèdes de grand-mère pour améliorer la digestion, atténuer les nausées ou faire le plein d’énergie.

Qui ne connaît pas le gingembre ? En Occident, il entrait dans la composition de l’hypocras, un vin aromatisé avec différentes épices, très apprécié au Moyen Âge. Au XIIe siècle, la religieuse allemande Hildegarde de Bingen le préconisait aux hommes affaiblis afin qu’ils retrouvent la « santé ». Depuis cette époque, il est considéré comme une grande plante aphrodisiaque.
Sur le même sujet
Recettes antioxydantes avec du gingembre
8 recettes express avec du gingembre
Le gingembre intéresse beaucoup les chercheurs

Ses propriétés médicinales sont nombreuses, car il possède une grande variété de composés chimiques actifs. Son rhizome contient une résine riche en principes piquants et odorants tels que le gingérol et le shogaol, une huile essentielle, ainsi que de nombreuses vitamines et minéraux.

Beaucoup d’études scientifiques ont été réalisées sur cette épice hors du commun. Elles ont mis en évidence des propriétés anti-inflammatoires, digestives, antiémétiques (contre les nausées et les vomissements), anti-oxydantes. Mais également des vertus antalgiques, toniques, immunosti­mulantes et hypoglycémiantes (il régule le taux de sucre dans le sang). Tous ces bienfaits incitent les phyto-aromathérapeutes à conseiller le gingembre en prévention de certains cancers et pour limiter la progression de la maladie d’Alzheimer.

Le rhizome peut se consommer frais, séché, confit, cristallisé, en poudre ou sous forme d’extrait, en infusion ou en huile essentielle. N’hésitez jamais à en saupoudrer vos plats.
Quels remèdes de grand-mère ?

Une infusion de gingembre frais et de citron permet d'affronter la journée avec énergie.
Après un repas copieux, consommer du gingembre stimule les enzymes digestives et la cholérèse (excrétion de la bile).
Préconisé contre le mal des transports, le gingembre aide aussi à diminuer les nausées et vomissements après une intervention.
Grâce à ses propriétés antalgiques, il soulage les douleurs musculaires et les rhumatismes.
Un massage aphrodisiaque aux huiles essentielles réveille la libido.

Les précautions d’emploi

Demander conseil à un médecin en cas de grossesse, d'allaitement, de traitement médicamenteux. Idem pour les enfants en bas âge.
Avant d'utiliser une huile essentielle, mettre une goutte au creux du coude. Pas de rougeur après 30 à 45 minutes? C'est bon! l Éviter tout contact entre une huile essentielle et les yeux.
Pour toutes les préparations de ce diaporama, bien respecter les protocoles décrits.

Racine fraîche ou poudre ?

On peut choisir la racine fraîche (si possible bio), la peler puis la râper finement (dans le sens des fibres) avant de l’utiliser telle quelle dans une salade (sucrée ou salée), de la faire infuser (5 minutes) dans de l’eau chaude (avec du miel), ou de la glisser dans un plat. Elle sera plus goûteuse que la poudre achetée en vrac. Le gingembre confit est intéressant et très apprécié mais attention, il est aussi très sucré.

L’astuce ? Râper une grosse racine et la stocker au congélateur dans un petit sac : pratique pour en avoir toujours sous la main !

On trouve aussi le gingembre :

En gélules : contre les nausées ou l'arthrose, à raison de 1 g environ de poudre par jour
En huile essentielle :1 goutte sur un sucre ou dans 1 cuillerée de miel, jusqu'à 5 fois par jour, contre les nausées mais également la constipation. 

A lire aussi :

Le gingembre, le meilleur remède contre le mal des transports
Gingembre et ginseng : le duo anti-fatigue de l'hiver
Le gingembre la racine feel good
Mettez le gingembre à toutes les sauces

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes