5 pistes pour une thyroïde en pleine santé

Située à la base du cou, cette petite glande fait un peu office de régulateur du corps humain. D’où l’intérêt de la garder en forme !

Comme toutes les glandes endocrines, la principale fonction de la thyroïde est de sécréter des hormones, T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine), qui vont alimenter l’ensemble des cellules de l’organisme et intervenir sur les fonctions principales du corps (digestion, humeur, sommeil…). Un rôle-clé qui ne peut être assuré que si cette petite glande fonctionne parfaitement. La bonne nouvelle ? En adoptant quelques gestes simples, on peut optimiser le fonctionnement de notre thyroïde et prévenir (en partie) ses dérèglements. L’iode est en quelque sorte la matière première de la thyroïde, car c’est lui qui permet la synthèse des hormones. La thyroïde en a donc besoin pour fonctionner correctement, mais dans une juste mesure. Excès ou carence en iode amènent en effet des dysfonctionnements, une hypothyroïdie en cas de déficience et une hyperthyroïdie en cas d’excès. « Une déficience en iode majore les risques de goitre, de nodules et de pathologies auto-immunitaires », précise le Dr Nys, endocrinologue-nutritionniste, auteur de « Je protège ma thyroïde ». À l’inverse, les excès restent rares : « Sauf situation particulière, comme la prise de certains médicaments (prescrits en cas de trouble du rythme cardiaque notamment) ou la répétition de scanners avec injection de produit de contraste iodé », explique le médecin. Les carences en iode sont en revanche plus courantes, notamment dans les régions montagneuses où l’iode est naturellement moins présent.
Sur le même sujet
Dépistage de l’hypothyroïdie.
Hypothyroïdie : améliorer le diagnostic

Les experts :Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, auteur de « Je protège ma thyroïde ».Dr Valérie Foussier, médecin endocrinlogue à l’hôpital privé d’Antony.

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes