3e vague et Tabaski à Dakar: “La mesure de DDD contredit l’arrêté du ministre des Transports”

105

Le juriste Mouhamadou Ngouda Mboup fustige la décision prise par la direction de Dakar Dem Dikk de suspendre les déplacements interurbains en raison de la récente résurgence du Covid-19 dans le pays. Pour lui, avoir nos voitures ne signifie pas qu’on doit mépriser les autres Sénégalais sans moyens de transport particulier.

Contradiction…

Selon Mouhamadou Ngouda Mboup, la mesure prise par la direction de Dakar Dem Dikk ne permet pas de la rattacher à la notion d’intérêt du service. Et la mesure contredit l’arrêté du ministre des transports qui n’exige que « Le port obligatoire du masque pour tous les occupants du véhicule jusqu’à leur débarquement, l’application obligatoire d’un produit désinfectant sur les mains pour tous les passagers avant leur accès à bord des véhicules de transport public de voyageurs ».

Interdiction…

Pour le juriste, il n’existe pas d’interdiction de circuler. Le service public du transport fonctionne avec des règles qui canalisent, encadrent et limitent l’action des dirigeants d’une société créée à cet effet.

Violation des principes de nécessité…

A l’en croire, il y a violation des principes de nécessité et de proportionnalité de la mesure dans la suspension des lignes interurbaines. Les citoyens peuvent porter plainte pour réclamer leur remboursement et des dommages-intérêts à hauteur du préjudice subi.