3e mandat : Quand M. Guèye freinait Sory et corrigeait Diakhaté (audio)

Le limogeage de Sory Kaba et de Moustapha Diakhaté va encore délier les langues. Considérant leurs propos comme une sorte de « défiance », le président Macky Sall a éjecté Sory Kaba et Moustapha Diakhaté de leurs postes de responsabilité gouvernementale. Ils sont tous victimes de leurs propos sur le troisième mandat de Macky Sall, déjà à l’ordre du jour.

Sur Sory Kaba

« Nous félicitons le président Macky Sall d’avoir pris la décision qu’il faut par rapport à l’inconfortable sortie du Sory Kaba. Il faut respecter le président et savoir raison garder et savoir quoi dire et comment le dire.

Que toute personne qui a des ambitions sur le dos du président, pendant qu’il est encore là, le dise à haute voix ou qu’il quitte la mouvance et déclare sa candidature. En politique, on doit savoir et pouvoir assumer ses choix… » avait indiqué Malick Guèye.

Audio

Sur le troisième mandat

« Ceux qui agitent le débat sur le troisième mandat du président Macky Sall veulent installer une polémique inutile. Le président est à son premier mandat de 5 ans, il a la possibilité, s’il le veut de se présenter pour un autre mandat. Il faut que ceux (Ndlr: Sory Kaba et Déthié Fall) qui soutiennent le contraire arrêtent ». Telle est la réaction de l’ancien député libéral, El Hadj Malick Guèye sur la question du 3e mandat, sur igfm.

Sur Moustapha Diakhaté

Le président du mouvement Sukkali Sine Saloum invitait, alors qu’il était en tournée dans le Sine Saloum, Moustapha Diakhaté à se conformer à la règle de discipline de la mouvance présidentielle. A cet effet, il dénonçait  la posture de celui-ci, qu’il disait « s’agiter comme un frustré au moment où la mouvance présidentielle a besoin d’unité et de cohérence dans les sorties pour contrecarrer les attaques non fondées de l’opposition… »

Audio