253 maisons détruites à Gadaye: Condamné dans 3 juridictions, Mbaye Fall toujours libre (vidéo)

253 maisons détruites à Gadaye et depuis huit (8) ans, les propriétaires réclament justice alors que le promoteur immobilier, pourtant condamné en première instance, en appel, en pourvoi, est toujours en liberté. Une attitude qui a révolté les propriétaires de maisons détruites qui sont en grève de la faim.

Les faits débutent un matin du 18 décembre 2013. Ces Sénégalais se sont levés un jour constatant une destruction de leurs maisons à la Cité Gadaye de Guédiawaye.  A l’origine, un certain Babacar Fall et l’Etat du Sénégal, en l’occurrence la DSCOS, sont venus procéder aux destructions.  Le plus irritant, explique le porte-parole du collectif des victimes, c’est qu’ils n’ont produit aucun papier justificatif.

Débutent alors les déboires d’un procès digne d’un film contre Babacar, plus connu sous le nom de Mbaye Fall.

Le procès a été renvoyé 14 fois. Finalement en première instance, le promoteur a été condamné à 2 ans de prison ferme, avec amende et contrainte par corps et mandat d’arrêt. Ironie du sort, il n’a pas été mis aux arrêts.

Entre-temps, Mbaye Fall interjette appel. Là aussi, il est condamné à 6 mois de prison ferme. Il décide alors de se pourvoir en cassation. Et il n’obtiendra pas gain de cause près la Cour suprême, qui l’a débouté.

Malgré toutes ces condamnations, le promoteur est toujours en liberté, les propriétaires des maisons détruites ne sont pas jusque-là indemnisés. D’où leur grève de la faim, ayant conduit à des blessés, ce lundi.

Regardez ce reportage avec Pape Alé Niang !