(19 Photos) Nouvelle-Zélande: Meghan Markle et le prince Harry se…

0

Mardi, Meghan Markle et le prince Harry sont réapparus à Londres pour rendre hommage aux victimes de l’attentat de Christchurch.

Quatre jours après l’attentat commis par un extrémiste de droite contre deux mosquées à Christchurch, tuant au moins 50 personnes dans ce qui s’inscrit comme la pire tuerie de masse commise spécifiquement contre des musulmans dans un pays occidental, Meghan Markle et le prince Harry se sont recueillis à Londres en hommage aux victimes.

Mardi 19 mars, la duchesse et le duc de Sussex ont été vus au Haut-commissariat de la Nouvelle-Zélande au Royaume-Uni pour déposer des fleurs et signer un livre de condoléances. «Nous sommes avec vous», a écrit le couple princier. Accueillis par le Haut-Commissaire Jerry Mateparae et son adjoint David Evans, Meghan et Harry ont été vus en train de se prêter au traditionnel salut des Maori, le «hongi», qui consiste à se frotter le nez. «La visite de leurs altesses royales reflète la vague de soutien reçue par le pays et c’était un plaisir de les accueillir au Haut-commissariat de la Nouvelle-Zélande», a déclaré un représentant selon le «Daily Mail».

Personne ne devrait avoir à craindre de fréquenter un lieu de culte sacré
Meghan Markle et le prince Harry, qui accueilleront leur premier enfant le mois prochain, s’étaient rendus en Nouvelle-Zélande en octobre dernier à l’occasion de leur voyage officiel de 16 jours en Océanie. Lors de ses échanges avec des membres du personnel du Haut-commissariat, le couple a fait part de sa profonde «tristesse».

La semaine dernière, le duc et la duchesse de Sussex s’étaient joints au duc et à la duchesse de Cambridge pour adresser leurs condoléances. «Nos pensées vont aux familles et aux amis des personnes qui ont perdu la vie dans l’attaque dévastatrice de Christchurch. Nous avons tous eu la chance de passer du temps à Christchurch et nous avons senti l’esprit chaleureux, ouvert et généreux qui caractérise son peuple remarquable. Personne ne devrait avoir à craindre de fréquenter un lieu de culte sacré. Cette attaque insensée est un affront pour les habitants de Christchurch et de la Nouvelle-Zélande, ainsi que pour la communauté musulmane en général. C’est un assaut horrible contre un mode de vie qui incarne la décence, la communauté et l’amitié. Nous savons que de cette dévastation et de ce deuil profond, le peuple néo-zélandais s’unira pour montrer qu’un tel fléau ne peut jamais vaincre la compassion et la tolérance. Nous envoyons nos pensées et nos prières à tout le monde en Nouvelle-Zélande aujourd’hui. Kia kaha», avaient-ils écrit.

Laisser un commentaire